AbdelHamid Bouab.com

English Version


Biography - Curriculum Vitae - Articles - Contact - Logout
Biography

Abdel Hamid Bouab, est devenu Directeur des Finances Publiques et du Développement du Secteur Privé des Nations Unies le 1er juin 1995. Au moment de sa nomination à cette fonction par le Secrétaire-Général des Nations Unies, M. Bouab était Chef du Service de la Mobilisation des Ressources Financières des Nations Unies, poste qu'il occupait depuis janvier 1993 ; auparavant, il avait été Economiste Hors-Classe chargé de la Gestion des Finances Publiques et de la Gestion des Entreprises depuis mai 1985, et Economiste Principal chargé des Services Consultatifs pour la Planification du Développement et des Institutions Financières Internationales depuis mai 1970. M. Bouab a servi en qualité de Conseiller à la Mission Permanente du Maroc auprès des Nations Unies depuis 1969.

M. Bouab est devenu Secrétaire de nombreux Organes et Comités des Nations Unies à savoir : le Groupe d'Experts de la Coopération Internationale en matière Fiscale, depuis 1971 ; le Groupe d'Experts sur la Mobilisation des Ressources pour le Développement, depuis 2000, le Groupe d'Experts sur la Comptabilité Publique et l'Audit depuis 1997 ; le Service de Liaison des Entreprises et le Groupe de Rédaction du Secrétaire-Général sur le Financement du Développement. Il a été mandaté par, et fait rapport à l'Assemblée Générale et au Conseil Economique et Social de l'Organisation des Nations Unies.

Aperçu Général

En tant que diplomate, économiste, juriste et auteur de nombreuses publications, M. Bouab a longuement été associé aux Affaires Internationales. Il est associé à des secteurs professionnels et académiques du fait de ses antécédents dans les domaines du droit, de la finance, de l'économie, des affaires fiscales, du développement du secteur privé, de la gouvernance, de comptabilité publique et de l'audit, de la gestion des entreprises, des affaires internationales et des sciences politiques. ; il est membre, entre autres, de l'Institut des Affaires Internationales, de la Société Africaine des Etudes Politiques, de l'Association Fiscale Internationale, du Conseil des Secrétaires Exécutifs des Organisations Fiscales, de la Fédération Internationale des Experts Comptables, de l'Association Internationale des Présidents d'Université, de la New York Academy of Sciences ( académie des sciences de New York), etc.

M. Bouab a passé son Doctorat en Economie à l'Université de Toulouse en 1968. Il a également obtenu le Diplôme de l'Ecole Supérieure de Commerce et d'Administration des Entreprises de Toulouse (ESCAET) en 1965, celui de L'Institut d'Etudes et des Pays en Voie de Développement de Toulouse en 1966 et le Diplôme de l'Institut d'Etudes Politiques de Toulouse en 1967. M. Bouab a également obtenu le Certificat d'Etudes Juridiques et le Certificat d'Etudes Economiques du Diplôme d'Etudes Comptables Supérieures (DECS) en 1968. Il s'exprime couramment en Arabe, Français, Anglais, Espagnol et Russe.

M. Bouab est né le 13 novembre 1943, à Fès au Maroc. Il est marié à Sigrid Holm-Andersen et ont deux enfants.

La carrière de M. Bouab aux Nations Unies

Depuis qu'il est entré aux Nations Unies le 18 mai 1970, M. Bouab s'est attaché à faire progresser les travaux de l'Organisation dans le secteur du Développement Economique et Social. Il a eu pour tâche prioritaire de renforcer le travail de l'Organisation afin qu'elle puisse atteindre les objectifs de paix, de sécurité, de développement et de démocratie enchâssés dans la Charte de l'Organisation. Son travail a consisté à davantage dynamiser et élargir la perspective du développement dans un monde devenu toujours plus complexe.

La démarche de M. Bouab, eu égard au développement économique et social, fut d'engager un processus reposant sur les fondements de la paix et de la démocratie, doublé d'une gestion des ressources optimale et du respect de l'environnement. Outre la protection des droits de l'homme comme partie intégrante du développement, M. Bouab s'est attaché à atteindre les objectifs de bonne gouvernance tant à l'échelon national qu'international, veillant à la transparence et responsabilisation au sein des systèmes financiers, monétaires et commerciaux et à éliminer toute entrave rencontrée par les pays en développement et à économie en transition à la mobilisation des ressources nécessaires au financement de leur développement durable. M. Bouab a partant promu des politiques et des programmes qui comprennent:

  • une bonne gouvernance fondée sur l'Etat de droit et particulièrement axée sur la lutte contre la corruption, la mauvaise gestion ainsi que l'adoption de mesures destinées à promouvoir les investissements ;
  • des politiques pertinentes dans le domaine fiscal et macroéconomique, sans oublier des objectifs clairs en matière de mobilisation des revenus fiscaux et non-fiscaux ;
  • des systèmes financiers et réglementaires variés et adaptés aux Etats-Membres et tendant à favoriser la mobilisation de l'épargne publique, privée et des ménages susceptibles de contribuer à l'investissement, y compris les micro-crédits ;
  • des politiques d'investissement qui accordent aux investisseurs nationaux et étrangers un traitement équitable et réduisent la vulnérabilité face aux crises financières ;
  • Des niveaux plus élevés d'aide publique au développement visant à financer les infrastructures nécessaires et attirer les capitaux ;
  • Amélioration de la redistribution des Revenus internationaux par le biais de négociations de Conventions fiscales.

Dans la mise en œuvre de ces politiques et programmes, M. Bouab a travaillé de concert avec les Gouvernements, la Société civile, le Secteur privé et les Organisations Internationales sur base de stratégies qui comprennent:

  • la recherche en matière de réglementation et des programmes de formation visant à développer le potentiel des ressources humaines ;
  • le développement des capacités et l'assistance technique destinés à accroître la mobilisation des ressources financières nationales et extérieures, l'amélioration de la gestion financière et la rationalisation des dépenses publiques, la promotion de la transparence et l'Etat de droit, la réforme du secteur financier, des systèmes de comptabilité et d'audit ; la création d'un environnement propice au développement du secteur privé et de la société civile, aux investissements et à l'esprit d'entreprise ainsi que le développement d'une capacité productive susceptible de rendre la mondialisation plus favorable aux pays en développement et à économie en transition.

L'approche normative, la fourniture de Conseil et l'assistance technique aux Pays en développement et à économie en transition ont cristallisé la vision perseonnelle au développement de M. Bouab. Cette vision s'est précisée plus avant grâce à une série de Conférences Internationales au Sommet qui ont fait date : Avancement Economique des Femmes, tenue à Genève en février 1992, Environnement et Développement, tenue à Rio de Janeiro en 1992, Droits de l'Homme, tenue à Vienne en 1993, Population et Développement tenue au Caire en 1995, Développement Social tenue à Copenhague en 1996, Financement du Développement tenue à Monterrey en 2001. Cette série de Conférences fut occasion unique pour élever le niveau de prise de conscience et établir des normes et standards e, matière de développement. Dans ces Conférences et Sommets, les Etats Membres, les Organisations non gouvernementales et d'entreprises, ainsi que des particuliers travaillent ensemble dans le but de créer un engagement mondial vis à vis de tous les aspects du développement. En fait, elles se sont traduites par un concept global du développement et du partenariat public-privé.

Tout au long de sa carrière, M. Bouab a travaillé étroitement et mobilisé des ressources financières pour le développement auprès d'Agence du Financement Publiques et Privées du Développement telles que la Banque Mondiale, les Fonds Monétaire International, la Banque Inter-Américain pour le Développement, l'Agence Canadienne du Développement International, l'Agence Française du Développement, DANIDA, SIDA, etc. Il s'est également rendu dans plus de 60 pays pour représenter les Nations unies, prodiguer des conseils au plan politique, et mettre en œuvre des programmes d'assistance technique. Il a également pris part à des réunions où étaient présents des représentants officiels des gouvernements et du secteur privé, à des conférences, des séminaires des ateliers de formation et des symposia.

Entre autres activités professionnelles et académiques, M. Bouab en tant que Professeur a donné des cours sur l'Economie bancaire, la Gestion Financière, les Affaires Internationales, le Commerce international, les Systèmes économiques comparés à l'Université Farleigh Dickinson et l'Université Pace (1970-1988) au Conseil Exécutif de laquelle il a siégé de 1983 à 1988. Il a également siégé au Comité Exécutif de l'Association Internationale de Présidents d'Universités (IAUP) et a été Conseiller Spécial de son Président. Souvent M. Bouab donne des conférences dans les Universités et Sociétés d'entreprises portant sur les thèmes : le rôle des Nations Unies dans le monde d'aujourd'hui, les sciences économiques et politiques, la mondialisation, la nécessité de développer le secteur privé et la réforme le secteur financier. Par ailleurs, il a travaillé en tant que Consultant pour des Banques Centrales, Commerciales et d'Investissement et a siégé aux Conseils d'Administration de Johnson ' Johnson Maroc, Budget, Scanner Auto et d'autres d'entreprises.

M. Bouab a été membre du Fonds Arabe pour le Développement Economique et Social et octroyé des prêts et crédits à un certain nombre de Pays et d'entreprises publiques et privées ; certaines entreprises se sont attaché ses services en tant que consultant en gestion : Shell-Maroc, la Compagnie Française de Crédit et de Banque de Toulouse, la Banque Nationale de Paris, le Crédit Lyonnais à Toulouse et à Paris.

M. Bouab est le Fondateur et Président de la Fondation Marocco-Américaine (Moroccan-American Foundation) et de la Fondation Marocco-Américaine pour la Santé (Moroccan-American Healthcare Foundation), Institution dédiées à la coopération mutuelle dans les domaines du l'enseignement supérieur, le développement economique et social, les marchés de capitaux, le transfert de technologie, les soins de santé ainsi que le développement du secteur privé.

M. Bouab a reçu des citations et décorations de la part de plusieurs pays : le Burkina Faso, le Chili, la Côte d'Ivoire, la France, le Gabon et la Fédération de Russie.


Site Developed by Bouab.com 2003